Congrès sur l’état de l’Homme

CONGRÈS SUR L’ÉTAT DE L’HOMME

Ce fut une décennie de découvertes monumentales et de technologie déterminante vers le but de Clair qui avaient débuté avec le Livre Un en 1950, et continuaient d’année en année. Voici donc le congrès qui lança la décennie suivante et emmena l’ensemble de la Scientologie vers thétan opérant. Cela venait de la définition même d’OT : « Cause consciente et volontaire dans toutes les dynamiques ». Si tous les efforts précédents étaient destinés à mettre les gens au clair dans la première dynamique, L. Ron Hubbard démarra ce dernier congrès avec la déclaration étonnante : « Ce que j’ai apporté à ce congrès, c’est comment les mettre au clair dans les première, deuxième, troisième, quatrième, cinquième, sixième, septième et huitième dynamiques. » La percée qui rendit cela possible fut encore plus étonnante : la responsabilité et la technologie clé des overts et retenues. Voici donc la technologie traitant de chaque dynamique, allant de l’individu au mariage et à des gouvernements entiers. C’est ici aussi que vous trouvez une vue d’ensemble sur l’enchaînement overt-motivateur au travers d’innombrables vies, et la raison pour laquelle cette piste de temps entière semble si effacée. Finalement, voici des conférences qui sont toutes devenues légendaires : Responsabilité, Overts et retenues, Pourquoi les gens ne vous aiment pas, et Votre cas. Une technologie issue des premières recherches OT de Ron, et le point critique du cas, dans lequel se trouve la clef de la responsabilité dans toutes les dynamiques, et par conséquent, votre route vers l’état d’OT.

Lire plus 

Achat
200 $ CA
Quantité
Langue
Port gratuit Port gratuit disponible.
En stock
Expédition dans les 24 heures
Format:
Disque Compact
Conférences:
9

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES CONGRÈS SUR L’ÉTAT DE L’HOMME

Si la définition de thétan opérant est cause dans toutes les dynamiques, sciemment et volontairement, nous voyons tout de suite que la responsabilité doit aller de pair avec le fait de produire un thétan opérant. — L. Ron Hubbard

Les années cinquante : elles commencent par Le Livre Un et continuent d’année en année — une longue série de percées monumentales se succédant les unes aux autres, un jalon technologique après l’autre, le tout vers un seul but : l’état de CLAIR.

Les années soixante : une décennie qui commence par un nouveau but encore plus brillant : l’état de thétan opérant (OT — Operating Thetan).

L’éternité : lorsque l’on regarde en arrière, pour voir où tout commence concernant l’état d’OT, on trouve le CONGRÈS SUR L’ÉTAT DE L’HOMME.

Telle était l’importance de ce jour de l’an, quand L. Ron Hubbard monta de nouveau sur scène à l’hôtel Shoreham de Washington. En fait, tout qui précédait aboutissait à ce moment, à cet évènement. Chaque année avait vu croître l’ampleur du mouvement en cours, mais aucune autant que l’année 1959.

  • Depuis les premiers jours, L. Ron Hubbard pouvait rendre les autres Clairs. Puis, grâce aux percées révolutionnaires dans le domaine de la formation d’auditeurs, ceux-ci pouvaient maintenant en faire autant : l’état de Clair pour chacun était devenu une réalité.
  • L’objectif suivant de L. Ron Hubbard était de rendre cet état accessible plus rapidement et plus facilement, afin qu’encore plus de gens puissent devenir Clairs. Au cours de l’année précédente, ce but aussi avait été atteint — la coaudition permettant la mise au clair de milliers de gens à la fois.
  • Enfin, également en 1959, L. Ron Hubbard avait établi des quartiers généraux afin d’avoir une base stable à partir de laquelle effectuer les recherches futures, ainsi qu’un centre de dissémination de la Scientologie dans le monde : Saint Hill Manor, en Angleterre.

L’année 1959, déjà comparable à une tempête d’activité, se transforma en ouragan lorsque L. Ron Hubbard décida de clore l’année par un tour du monde de 30 jours, pour rendre visite à toutes les organisations centrales : la Scientologie était devenue un mouvement à l’échelle planétaire.

De plus, alors que cette tournée contribuait à consolider les opérations d’envergure de la Scientologie, son objectif était bien plus important, compte tenu de la direction que prenait L. Ron Hubbard avec sa découverte de la différence essentielle entre Clair et OT. Car, alors que la Dianétique avait commencé avec la mise au clair des individus, la Scientologie s’était maintenant étendue à toutes les dynamiques. Et c’était là la percée propre à l’état d’OT et au fait de l’atteindre.

« Nous avons cherché à mettre les gens au clair dans la première dynamique, et nous pouvons le faire, mais ils ne sont pas Clairs dans la seconde et la troisième, je peux vous l’assurer.

« Et ce que je vous apporte maintenant, à ce congrès, c’est comment les mettre au clair dans la première, seconde, troisième, quatrième, cinquième, sixième, septième et huitième dynamique. »

Il s’agit donc d’une technologie qui a changé complètement la poussée en avant de la Scientologie et qui s’étend maintenant du bas du Pont jusqu’aux états les plus élevés d’OT.

Voilà, une technologie qui s’étend à chacune des dynamiques, de l’individu au couple, des groupes et organisations à des nations entières.

En fait, cette technologie fait tellement partie intégrante de l’état d’être d’un scientologue, qu’on la représente par le triangle supérieur du symbole même de la Scientologie.

La percée est en effet : la responsabilité,et la technologie qui marque un tournant pour la mise au clair de la planète sur toutes les dynamiques : les overts et les retenues.

« Ici, nous passons donc de l’irresponsabilité à la responsabilité, de la culpabilité à la puissance et tout cela en un clin d’œil.

« C’est le nouveau début de la Scientologie. »

Voici donc la puissance de ce que L. Ron Hubbard a présenté à son congrès le plus célèbre de tous les temps.