Congrès sur les aptitudes

CONGRÈS SUR LES APTITUDES

Les participants ont été accueillis avec une note écrite à la main : « Bonjour Congrès ! Vous et le monde scientologue ne serez plus jamais les mêmes après celui-là. » Et ni eux, ni le reste du monde scientologue ne le furent jamais. Couronnant une année de percées techniques pendant laquelle virent le jour des procédés aptes à toucher tous les cas et des exercices d’entraînement qui révolutionnèrent l’audition, L. Ron Hubbard s’apprêtait à présenter les moyens qui permettraient de créer une nouvelle civilisation : un monde fondé sur vous. Tout provenait de la découverte que « l’aberration de la troisième dynamique est la somme des irresponsabilités de la première dynamique. Un groupe dément est un groupe qui a été formé par les faibles afin qu’il les protège contre les forts. Un groupe sain est une manifestation des communications de ceux qui pourraient chacun s’en sortir seul. » De là est apparue la technologie révolutionnaire élaborée par L. Ron Hubbard portant sur l’importance des groupes et sur les moyens de créer de véritables troisièmes dynamiques. Après quoi, L. Ron Hubbard a fourni programme sur programme, décrivant les actions étape par étape qui visaient explicitement à galvaniser les autres autour d’une cause de survie. Quant à ce monde fondé sur vous, voici la découverte incroyable de la véritable nature des images mentales : une percée si importante que L. Ron Hubbard déclara qu’elle devrait être inscrite sur une feuille de papier en or. Après tout, cela ouvrit la voie qui permit de découvrir les aptitudes que vous avez toujours eues… depuis des milliards d’années. Voici donc le congrès où L. Ron Hubbard éleva la Scientologie, dans son ensemble, à un mètre derrière la tête de la société.

Lire plus 

Achat
200 $ CA
Quantité
Langue
Port gratuit Port gratuit disponible.
En stock
Expédition dans les 24 heures
Format:
Disque Compact
Conférences:
9

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES CONGRÈS SUR LES APTITUDES

Si vous voulez connaître votre rôle dans un nouvel âge atomique, soyez présents !

C’est le congrès le plus important que nous ayons jamais organisé. Vous daterez votre futur à partir de ce congrès. — L. Ron Hubbard

Et bien que personne ne doutât vraiment de cette déclaration faite en hiver 1957, on aurait eu du mal à deviner ce que l’histoire montra ensuite. En effet, pour tout ce que représente la Scientologie aujourd’hui — un mouvement puissant pour la survie de la planète — tout a commencé avec le Congrès sur les aptitudes.

Ce qui ne veut pas dire que L. Ron Hubbard ne savait pas précisément ce qu’il lançait en vue du futur. En effet, sa déclaration n’était que la dernière d’une série qui s’étendait sur plusieurs mois — et qui comprenait tout particulièrement un article intitulé : « Pourquoi vous devriez assister à un congrès. » Car, si les congrès étaient depuis longtemps l’occasion pour les scientologues d’entendre et de rencontrer L. Ron Hubbard, ses récentes découvertes donnaient une nouvelle importance à la troisième dynamique en tant que telle, comme il l’écrivit dans cet article du congrès :

« Une troisième dynamique aberrée est la somme des irresponsabilités des premières dynamiques. Un groupe dément est celui qui est formé de faibles pour se protéger contre les forts. Un groupe sain est l’expression de la communication par ceux qui pourraient, chacun, s’assumer tout seul. »

Et ce n’était qu’un regard rapide sur ce qu’il était sur le point de dévoiler. Car, comme il l’a dit ensuite, ces percées avaient disséqué les échecs des gouvernements et des hommes politiques dans leur ensemble et fournissaient les moyens de créer une nouvelle civilisation :

« C’est une idée pour un monde basé sur vous, pas sur une structure politique. »

Et aussi intemporelles que ces percées puissent être, on doit, pour apprécier toute leur portée, considérer les événements de l’époque et cette expression « votre rôle dans une nouvelle ère atomique ». Les nations de la Terre étaient entrées dans un âge de technologie avancée. Pour preuve : le 4 octobre 1957, l’Union soviétique avait réussi à mettre Spoutnik en orbite autour de la Terre, premier satellite fait par l’Homme.

Alors que la Terre était entrée officiellement dans l’ère spatiale, L. Ron Hubbard la mit en perspective avec la piste totale :

« Nous voici à nouveau avec le space-opéra sur la planète sur laquelle nous vivons. Par le passé, cela a toujours été synonyme de destruction.

« Peut-être que cette fois-ci, grâce à nos efforts, un monde humanitaire pourra exister. »

Bien que les scientologues aient été les seuls à pouvoir apprécier le sujet du point de vue du drame épique de la piste totale, le souci sous-jacent de « destruction » n’avait échappé à personne. Après tout, on était en pleine guerre froide, une guerre d’idéologies qui disait d’une part que « l’individu n’est rien » (communisme) et qui proclamait d’autre part qu’il n’y avait rien de mieux que la « liberté individuelle » (démocratie). Tout cela explique pourquoi ce premier satellite communiste avait mis en effervescence une nation entière, l’Amérique, aggravant encore davantage les tensions mondiales.

Cependant, en réponse directe aux forces planétaires destructrices, une avancée technologique bien supérieure avait eu lieu sur les lignes de front de L. Ron Hubbard. Ses recherches sur les radiations avaient eu pour résultat la sortie de nouveaux procédés (CCH) capables de craquer n’importe quel cas et qui avaient à leur tour amené de nouveaux exercices d’entraînement (TR), lesquels avaient révolutionné l’audition.

Suite à l’annonce faite au Congrès de la liberté, il s’était mis activement à former les auditeurs lors du 18e cours d’instruction clinique avancée américain (ACC), pour pouvoir l’exporter partout. De plus, cela marquait la fin de la recherche de solutions permettant d’atteindre l’Homme à son niveau actuel :

« J’ai dit dans le 18e ACC : “J’ai fini de chercher vers le bas. Toutes les recherches ultérieures pour le HGC consisteront à aller vers le haut”, je suis allé vers le haut plus vite que je ne le pensais. J’ai à présent enseigné aux auditeurs de Washington et aux instructeurs de l’académie comment aller jusqu’en haut. »

Avec tous ces éléments combinés, vous avez ce que L. Ron Hubbard a apporté à ce congrès : Une percée si importante au sujet des "images mentales" que L. Ron Hubbard a dit qu’on devrait l’écrire sur du papier d’or. Elle ouvrait à son tour la porte à la procédure de Clair. Tout cela est contenu dans ce mot : Aptitude et donne le moyen d’atteindre la survie de troisième dynamique. Tout s’y trouve : depuis les mots d’ordre objectif et responsabilité, en passant par les programmes expressément destinés à galvaniser un groupe pour une cause, et depuis l’annonce légendaire de l’anatomie du contrôle (commencer, changer et arrêter), jusqu’à la définition même de thétan opérant.

Et ce Spoutnik ? Lorsque ce 29 décembre, devant une affluence record au célèbre hôtel Shoreham, L. Ron Hubbard démarra le Congrès sur les aptitudes, il le fit en lançant son propre « Ffftnik » qui s’éleva en crépitant vers le haut de la scène et explosa au bon moment en une averse de balles de ping-pong. L’effet fut garanti. Après tout, c’était le point de vue où L. Ron Hubbard avait alors amené la Scientologie : un mètre derrière la tête de la société.